La crèche familiale : vous connaissez ?

3 Juin, 2017

Je voulais vous parler de la crèche familiale qui est méconnue et que les parents confondent parfois avec les crèches parentales (ces crèches où les parents sont invités à participer à l’organisation et au fonctionnement de la structure). Pourtant la crèche familiale offre de nombreux avantages.

Mes enfants ont été en crèche familiale après être passés par la case garde partagée et crèche collective. Comme bon nombre de parents, à chacune de mes grossesses, l’une de mes premières questions était : qui va garder mon bébé quand je reprendrai le chemin du travail ? 😱

Première réponse : la crèche collective ? Impossible, je n’aurai jamais de place ! Première erreur car c’est possible mais il faut s’en donner les moyens et c’est loin d’être simple, je vous l’accorde !

Plan B : les assistantes maternelles et la garde partagée. Je dois bien reconnaître que je n’étais pas très au fait sur le sujet des modes de garde, qui offrent finalement bien d’autres possibilités ! Je vous passe donc les épisodes à rebondissements de la première année de garde de mes enfants jusqu’à ce qu’ils finissent par atterrir, pour notre plus grand bonheur, en crèche familiale. Voilà pourquoi j’ai eu envie d’écrire cet article.

 

Comment fonctionne la crèche familiale ?

 

Le principe de la crèche familiale

 

Chaque crèche familiale emploie des assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s, qui accueillent à leur domicile :

  • au maximum quatre enfants,
  • âgés de 2 mois et demi à 3 ans,
  • pour une durée maximale de 10 heures par jour.

Les enfants sont également accueillis en groupe, une à deux fois par semaine, dans les locaux de la crèche familiale, pour des activité d’éveil animées par l’éducateur de jeunes enfants.

 

L’organisation de la crèche familiale

 

Les assistant(e)s maternel(le)s sont encadré(e)s par le responsable de la crèche qui assure :

  • leur recrutement,
  • la gestion du contrat avec les familles,
  • le calcul de leur salaire,
  • leur suivi de formation,
  • la gestion de leurs congés et des arrêts maladie,
  • des visites régulières et inopinées des assistant(e)s maternel(le)s pour garantir les conditions d’accueil des enfants,
  • la mise en place d’un projet pédagogique….

Le responsable de la crèche familiale gère également une équipe pluridisciplinaire (comme dans les crèches collectives) composée d’un(e) adjoint(e), d’un pédiatre, d’un psychologue et d’un éducateur de jeunes enfants.

Les crèches familiales peuvent être gérées par la mairie, par une association ou une entreprise et combinent accueil collectif et individuel par un(e) assistant(e) maternel(le).

 

Quelles différences avec les assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s indépendant(e)s ?


L’accueil individuel chez un(e) assistant(e) maternel(le) en crèche familiale ou en libéral confère une plus grande souplesse que la crèche collective, dans une ambiance « familiale », pour s’adapter aux besoins des familles (enfant malade, horaires plus souples). Les risques d’épidémie y sont également moindres ce qui est très appréciable notamment au cours de la première année de vie de votre bébé qui n’a pas encore développé son système immunitaire. De nombreuses conditions sont réunies pour que vous puissiez reprendre votre activité professionnelle sereinement.

 

Les avantages de la crèche familiale

 

  • L’accueil de l’enfant est individualisé et sécurisé : le responsable de la crèche et son adjoint(e) font des visites de contrôle régulières chez l’assitant(e) maternel(le).
  • Un suivi pédagogique réalisé par des équipes de professionnels de la petite enfance et des temps collectifs pour favoriser l’éveil et la sociabilisation.
  • Vous n’avez pas à vous charger du recrutement de votre assistant(e) maternel(le) qui aura été recruté(e) au préalable par une équipe de professionnels de la petite enfance rompu à l’exercice.
  • Vous n’êtes pas l’employeur de votre assistant(e) maternel(le), par conséquent, vous n’avez pas à établir de contrat de travail ni de fiche de paie, vous n’avez pas à déclarer de salaire. Vous payez, tous les mois, les frais de garde directement à la crèche familiale. La relation que vous entretenez avec l’assistant(e) maternel(le) est centré sur le bien-être de votre enfant.
  • Votre assistant(e) maternel(le) est malade ou ne prend pas les mêmes vacances que vous. Pas de panique, la crèche familiale vous attribue un(e) autre assistant(e) maternel(le) en dépannage !
  • Les tarifs sont les mêmes que dans les crèches collectives.

 

Les inconvénients de la crèche familiale

 

  • 3 journées pédagogiques par an : l’établissement est fermé, pour permettre à l’équipe accueillant votre enfant de construire son projet pédagogique.
  • Vous n’aurez pas le choix de l’assistant(e) maternel(le) qui vous sera attribué(e).
  • Ce mode de garde reste rare et méconnu. L’attribution des places se fait en commissions (3 par an en général).