À vous les Fleurs de Bach pour les émotions !

Connaissez-vous le point commun entre vos enfants qui se disputent, qui finissent même par se taper dessus, votre fils qui crie, qui saute et qui ne tient pas en place parce qu’il est invité dans l’après-midi à un anniversaire, votre fille qui vous fait un chantage monstre au supermarché parce qu’elle veut de nouveaux feutres ?

Gagné : ce sont les émotions.

Celles de votre enfant et les vôtres, par effet miroir. Eh oui, il n’y a rien de « magique » à cela, c’est juste une histoire de chimie. Les émotions se transmettent, s’échangent, se partagent et c’est physiologique !

Pour adoucir mon quotidien et celui de mes enfants, pour vivre en harmonie avec nos émotions, dont nous avons tant besoin mais qui peuvent aussi grandement nous compliquer la vie, j’ai choisi les Fleurs de Bach !

Je vous EXPLIQUE tout en vidéo ou par écrit, au choix !

#1 Les Fleurs de Bach : qu’est-ce que c’est ?

 

Ce sont 38 élixirs floraux, réalisés à partir de fleurs sauvages, non toxiques. C’est le Dr Bach qui a créé ces élixirs au début des années 1900.

Le Dr Bach, médecin bactériologique et homéopathe anglais, au cours de sa pratique, s’est rendu compte de l’importance des émotions dans notre santé.

Maintenant ça nous semble tout à fait évident mais, à l’époque, c’était une vision très avant-gardiste. C’est en partant de ce constat que le Dr Bach a décidé de mettre au point une méthode 100% naturelle, simple, facile d’utilisation pour rééquilibrer les émotions.

 

#2 Les émotions : le saviez-vous ?

 

Alors, dans votre vie de famille, vous connaissez la puissance des émotions, leur rôle et leurs impacts ?! Elles guident vos pensées et vos comportements.
Et en plus, elles sont contagieuses (si, si 😆) ! Il suffit que vos enfants rient pour que vous ayez envie de rire à votre tour, et inversement, il suffit que vos enfants se disputent ou s’énervent pour que vous commenciez à vous énerver. Vous me suivez ?
Pas de panique, c’est normal ! Nous sommes faits comme ça, c’est physiologique.

Et, comme vous ne pourrez pas empêcher les émotions, mieux vaut faire ami et ami et bien les connaître pour pouvoir accompagner efficacement vos enfants.

Si votre enfant vous demande de lui apprendre à jouer du saxophone et que vous ne savez pas en jouer, vous ne pourrez bien sûr pas lui apprendre. Eh bien, pour les émotions, c’est exactement PAREIL !

OFFERT
VOTRE KIT DE SURVIE

pour retrouver la sérénité
avec vos enfants

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Un second point fondamental que vous devez savoir en tant que parent (devez 😮, oui, oui, j’insiste vraiment !) : les émotions chez vos enfants occupent une place encore plus importante du fait de l’immaturité de leur cerveau. Et là encore, c’est physiologique.

Très schématiquement, nous pouvons distinguer 3 zones dans notre cerveau :

  • une zone qui gère toutes les réponses automatiques du corps comme le rythme cardiaque ou encore la respiration PLUS nos réactions face au stress (je mords, je tape, je jette…),
  • une 2nde qui gère les émotions et toute la cascade d’hormones qui en découlent,
  • une 3è partie qui nous permet de prendre du recul pour prendre de bonnes décisions.

Or chez les enfants, ce 3è cerveau est immature jusqu’à l’âge de 25 ans… Et jusqu’à l’âge de 6 ans ce sont les cerveaux du stress et des émotions qui sont dominants et parfaitement matures.

Voilà pourquoi les émotions chez les enfants sont aussi débordantes, ils n’ont pas de filtre. Ce sont les émotions qui sont aux commandes.

Alors maintenant que vous savez tout ça, vous comprenez pourquoi les émotions dans votre famille occupent TELLEMENT de place. 

 

#3 Les Fleurs de Bach : ma botte secrète pour les émotions !

 

Les Fleurs de Bach ont pour objectif de rééquilibrer les émotions. Parce que les émotions sont là pour vous aider à vous adapter aux situations et vous donner les ressources dont vous avez besoin.

Le HIC avec les émotions, c’est que, lorsqu’elles sont trop fortes, elles peuvent vous bloquer et vous ancrer dans des comportements inadaptés. Prenons l’exemple d’un enfant qui a peur du noir, qui n’arrive pas à s’endormir et pour cause, il a PEUR et toutes les nuits il est confronté à sa peur.😱 Votre enfant, jaloux depuis l’arrivée de son petit(e) frère / soeur, va tout faire pour attirer votre attention. Normal, il vient de se faire quitter sa place !

Dans ces situations, les Fleurs de Bach vont permettent de réharmoniser les émotions pour aider votre enfant à dépasser sa peur du noir, sa jalousie, son inquiétude avant un rdv chez le dentiste, une piqûre, une évaluation, un spectacle de fin d’année. Les possibilités sont infinies puisque chaque Fleur de Bach a une indication bien précise donc :

  • 38 Fleurs de Bach = 38 indications = 38 émotions,
  • jusqu’à 7 Fleurs par mélange, je vous laisse faire les calculs…

Vous pouvez effectivement associer 7 Fleurs de Bach dans un seul et même mélange.

Cette méthode est ultra simple d’utilisation, elle ne présente aucun risque : pas d’effets secondaires, pas d’incompatibilités en cas de traitement, pas d’accoutumance. Elle marche pour toute la famille (y compris les bébés et les femmes enceintes) mais (il y a toujours un mais ! 😉), le choix des Fleurs est subtil (bah quand même ça serait trop magique sinon). Il faut réussir à démêler l’émotion cachée derrière le comportement pour identifier LA Fleur.

Envie de découvrir les Fleurs de Bach et de les essayer, rien de plus simple : https://www.9moietplus.fr/formation-fleurs-bach/ !

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

 

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Je culpabilise avec mes enfants : 3 clés pour arrêter

Pris dans votre quotidien de parent, vous foncez la tête dans le guidon et parfois même vous arrivez encore à accélérer.
20h30, la soirée commence, les enfants sont (enfin) couchés et là, curieusement, la première émotion qui vient toquer à votre porte c’est… ?

Gagné ! La culpabilité. 

Vous avez, bien évidemment, déjà mené votre enquête sur : « Pourquoi je culpabilise ? ».
Car une fois la porte de la chambre des enfants fermée, votre petit vélo repart de plus belle. Vous regrettez ce que vous avez dit, ce que vous avez fait ou pas fait, et, vous vous en voulez !

Finalement qu’est-ce qui alimente votre culpabilité ?

Votre énervement, eh oui ! 

Énervement + culpabilité = le choc des Titans. Alors comment y mettre un terme ? 

Avant de répondre à cette question, laissez-moi vous raconter une histoire.

Pour les lecteurs et lectrices, cette histoire s’appelle : Un après-midi mère-fille qui tourne au vinaigre !

Cette histoire est une histoire vraie qu’une cliente, maman de 2 enfants, une fille de 8 ans et un garçon âgé de 5 ans, m’a racontée. Elle a un travail vraiment important pour elle, dans lequel elle s’investit. Et un mari sur lequel elle peut compter.

Cette maman a décidé de poser son mercredi après-midi pour passer du temps avec sa fille, pendant que son frère resterait, comme chaque mercredi, au centre de loisirs.

Elle a prévu plusieurs choses au cours de cet après-midi, notamment :

  • 2 RDV médicaux pour sa fille, 
  • un risotto, le plat préféré de sa fille, à faire et donc quelques courses pour réaliser la recette,
  • la fin des devoirs à superviser,
  • son fils à récupérer au centre de loisirs,
  • et les douches, bien sûr. 

Elle s’était également engagée auprès d’un client, à lui passer un coup de fil avant 18h30. Mais le temps a filé et elle n’a pas pu téléphoner ce qui la stresse beaucoup. 

19h, son mari rentre et, là, il comprend immédiatement que l’après-midi ne s’est déroulé comme sa femme l’avait espéré. La tension à la maison est électrique et rapidement la famille au grand complet est au bord de l’explosion ! La maman n’a qu’une hâte que ses enfants aillent se coucher le plus vite possible ! Le dîner est donc expéditif.

20h30, les enfants sont couchés et l’heure du bilan a sonné pour cette maman ! Elle est déçue, énervée et s’en veut beaucoup.

  1. Elle n’a pas profité de sa fille. Finalement, elles ont passé l’après-midi à courir à droite, à gauche, sans s’amuser.
  2. Elle s’est énervée après ses enfants qui voulaient l’aider à faire le risotto or, elle, elle n’avait qu’une envie que le risotto soit fini le plus vite possible.
  3. Elle n’a pas téléphoné à son client, elle n’a donc pas respecté son engagement.
  4. Elle était de mauvais humeur durant tout le dîner et son mari aussi !

Est-ce que cette histoire vous parle ? Est-ce qu’elle vous évoque des souvenirs ? 😉

Alors quelle est la morale de l’histoire ? 

Je culpabilise avec mes enfants et c’est normal !!! 🤣

Hé hé, j’ai bien mieux à vous proposer ! 3 clés pour mettre un terme à notre choc des Titans.

 

# 1 : Je culpabilise avec mes enfants à cause des émotions !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Figurez-vous que les émotions sont contagieuses ! Et c’est normal, c’est physiologique ! Nous sommes câblés pour capter les émotions des gens qui nous entourent.

Vous avez peut-être fait l’expérience de rentrer chez vous et de sentir l’ambiance tendue vous gagner. Ou encore sur votre lieu de travail, un collègue qui s’agite avant un RDV important et vous n’arrivez plus à vous concentrer. C’est l’effet domino, le premier tombe et les autres suivent !

La question, à se poser, est donc la suivante :
Qu’est-ce que que vous pouvez faire dans ces cas-là pour ne pas tomber avec les autres dominos ? Comment pouvez-vous vous protéger et inversement comment pouvez-vous éviter de contaminer vos enfants, votre conjoint en cas d’énervement ? 

À chacun ses astuces. Moi, dès que je le peux, je m’isole et c’est d’une efficacité redoutable !

 

# 2 : Je culpabilise avec mes enfants par manque de disponibilité

Est-ce qu’il vaut mieux privilégier la qualité du temps passé avec ses enfants c-à-d votre disponibilité ou la quantité de choses à partager ? 

Si votre « to do list » est longue comme le bras, vous n’en voyez pas le bout. C’est frustrant, énervant, décourageant. Vous transformez alors un moment sympa en un véritable marathon car votre « to do list » vous obsède. Finalement vous n’êtes pas disponible pour vos enfants : vous êtes présent physiquement mais votre tête est ailleurs. Or vos enfants ont besoin que vous soyez avec eux, disponible à 100%, dans l’instant présent. 

On veut souvent en faire trop, on se met alors la barre très haut. Dans mon histoire le risotto était sans doute en trop. Il aurait pu être reporté et remplacé par un moment de détente, un jeu, par exemple.

 

# 3 : Je culpabilise avec mes enfants parce que je ne sais / n’ose pas dire NON

Pour faire plaisir aux autres, pour éviter des conflits, par peur que vos enfants ne vous aiment plus, par peur de les décevoir… vous préférez dire oui sauf qu’après la « to do list » déborde et vous finissez immanquablement par vous énerver.

Dans notre histoire, la maman aurait dû dire non à son client après tout, elle avait pris son après-midi. Alors, c’est parfois dur de dire non mais finalement c’est aussi apprendre à se respecter, à fixer ses limiter et faire preuve de respect mutuel. Le non est rassurant, structurant, il fixe un cadre clair. Entraînez-vous pour prendre soin de vous ! 😉

Pris dans votre quotidien de parent, vous êtes happée par votre vie à 100 à l’heure et vous n’arrivez pas à prendre le recul nécessaire pour faire autrement. C’est pourquoi dans mes accompagnements, je propose systématiquement des séances individuelles pour permettre à mes clientes de se poser et de mettre en perspective leur quotidien pour les aider à ancrer de nouvelles habitudes.

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Comment je gère les émotions de mon enfant

– Votre enfant tombe et pleure parce qu’il s’est fait mal, à moins qu’il ne se sente gêné.
– Il s’énerve et se fâche, tout rouge, au beau milieu du supermarché parce que vous refusez de lui acheter des bonbons.
– Il se retrouve nez à nez avec un chien et reste tétanisé. Il n’ose plus bouger ou bien il éclate en sanglot. C’est vrai que si on se retrouve nez à nez avec un chien, y’a de quoi avoir peur, non ?

Ces différentes situations font partie de votre quotidien de parent ?
Oui, mais voilà, au cours de votre enfance, personne ne vous a jamais parlé des émotions ni de leur utilité. C’était plutôt à celui qui les cacherait le plus loin et le plus vite sous le tapis.
Alors, quand votre enfant est submergé par ses émotions, ça donne ça : « Aïe, aïe, aïe mais comment je gère les émotions de mon enfant ? ».
Dans cette vidéo, je vous propose 3 astuces pour vous permettre de répondre à cette question.

 Et pour celles et ceux qui préfèrent lire :

Alors concrètement comment je gère les émotions de mon enfant qui parfois m’embarrassent, me mettent mal à l’aise.
Au même titre que la sensation de faim, la fatigue, la douleur, les émotions sont des réactions physiologiques. Elles sont naturelles et sont chargées de nous envoyer un message. Si, si !

 

# Astuce 1 : je gère les émotions de mon enfant avec des mots !

Imaginez, vous avez une rage de dent. 😫  Vous allez voir votre dentiste en lui disant que vous avez mal et là, il vous répond mais non ce n’est RIEN. Comment vous sentirez-vous ?

La première chose à faire avec votre enfant c’est donc de l’aider à comprendre ce qui lui arrive :

  1. Découvrir et explorer les sensations corporelles associées à l’émotion,
  2. Reconnaître cette émotion et la nommer.

Vous accusez ainsi réception de l’émotion et vous la validez : « Je vois que tu as mal. »
En nommant l’émotion de votre enfant, vous allez, d’une part, lui permettre de se sentir compris, écouté. Il sera alors rassuré et réconforté. D’autre part, vous allez pouvoir vérifier si vous avez bien compris l’émotion de votre enfant qui dans le cas contraire ne manquera pas de vous corriger : « Mais non j’ai pas mal, j’suis fâché ! »

 

# Astuce 2 : je gère les émotions de mon enfant avec des câlins !

Cette seconde astuce est plutôt évidente quand les enfants sont petits mais on aurait tendance à oublier quand ils grandissent ! Faire un câlin, ça fait du bien à tout âge en libérant un hormone terriblement efficace pour se sentir bien c’est l’ocytocine.

Alors si votre enfant n’a pas envie d’un câlin, un contact physique comme une main dans les cheveux ou encore un regard bienveillant sera tout aussi efficace. Vous pourrez ensuite l’inviter à faire une activité qui lui plaît et qui pourra lui changer les idées.

 

# Astuce 3 : je gère les émotions de mon enfant avec des livres !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Enfin pour développer l’intelligence émotionnelle de votre enfant et l’aider à se familiariser avec ses émotions : lisez, avec lui, des livres sur les émotions. Il existe un grand nombre de livres sur le sujet, en fonction de l’âge de vos enfants. Retrouvez ICI mes 6 livres préférés.
Ce moment de partage est l’occasion idéale de :

  1. Questionner votre enfant sur ses ressentis pour qu’il prenne l’habitude d’écouter les signaux que lui envoie son corps,
  2. Parler avec votre enfant de ce qu’il peut faire quand il sent la colère lui rende visite, par exemple, pour lui permettre d’acquérir des ressources et d’apprendre à gérer au mieux ses émotions.

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Les 6 livres sur les émotions pour vos enfants

Les émotions des enfants, vous savez ces ressentis intenses, éphémères et tellement utiles ! Pas facile pour les enfants (ni même pour nous, parents !) de comprendre ce qui leur arrive quand, d’un seul coup, ils sont submergés par leurs émotions. « Qu’est-ce qui m’arrive et pourquoi ? » 
Les livres constituent un merveilleux support pour parler des émotions à nos enfants et les aider à y voir plus clair. Mais les livres sur les émotions des enfants sont particuliers nombreux. Alors lequel choisir ? Afin de vous aider dans votre réflexion, je profite de cette rentrée, une période particulièrement riche en émotions, pour vous présenter mes livres préférés sur les émotions, enfin ceux de mes enfants ! 😉 

 

La couleur des émotions

d’Anna Llenas

 

LE livre sur les émotions des enfants que je vous recommande. Ce livre est absolument magnifique. Je vous montre ici la version animée mais attention avec les petits doigts ! Il existe également en version « classique ».

 

Livre emotion enfant la couleur des emotions

 

Livre emotion enfant la couleur des emotions extrait

 

Ce livre permet d’expliquer aux enfants les principales émotions : la joie, la tristesse, la colère, la peur, la sérénité et l’amour qui sont illustrées et représentées chacune par une couleur, grâce au monstre des couleurs.

Les enfants apprennent ainsi à comprendre et à identifier les émotions qu’ils ressentent : comment ils les expriment et à quoi elles servent. Car oui les émotions des enfants sont précieuses à condition de ne pas s’embrouiller avec !

Mon fils a adoré ce livre. Durant la moyenne section, il ne le quittait pas. Il a ainsi pu apprendre à sa grande sœur le mot sérénité !

 

Les colères

de Catherine Dolto

 

Livre emotion enfant les coleres Catherine Dolto

 

Pour accompagner votre enfant lorsqu’il subit des colères :

  • l’aider à comprendre ce qui lui arrive,
  • mettre des mots sur ce qu’il éprouve, ses difficultés, les réactions de ses parents et
  • le rassurer car la colère finit toujours par repartir.

Ce livre est un très bon support que l’on peut lire très tôt avec son enfant pour dédramatiser ces fameuses colères.

Je ne suis pas hyper fan des illustrations. En revanche, ce que je trouve particulièrement intéressant dans ce livre c’est que la colère de l’enfant est représentée sous la forme d’un animal. La colère est ainsi bien dissociée de l’enfant ce qui est très rassurant et déculpabilisant. Un enfant ne se résume pas à sa colère, attention aux étiquettes qui collent à la peau !
Chaque enfant a son propre animal. La colère du petit garçon est illustré par un gorille et celle de sa grande sœur par une tigresse.

La colère n’est que de passage, il faut réussir à la faire partir ce qui est dur, très dur. Mais elle finira par repartir, c’est sûr ! 

 

Sam & Watson plus forts que la colère !

de Ghislaine Dulier et Bérengère Delaporte

 

Livre emotion enfant Sam et Watson plus forts que la colère


Watson, le chat et meilleur ami de Sam
(enfin après Ludo !), perçoit mieux que personne les émotions de Sam. Il l’aide à comprendre ce qui lui arrive, à traverser et à gérer ses difficultés du quotidien. Alors que Sam est en colère, Watson lui propose un exercice de visualisation pour chasser sa colère. J’utilise d’ailleurs régulièrement cet exercice avec mes enfants et il s’avère très efficace.

Livre emotion enfant Sam et Watson plus forts que la colère extrait

 Je lisais régulièrement cette histoire avec mon fils âgé alors de 3 ans 1/2. Il me posait beaucoup de questions notamment sur la visualisation. Le dernier jour de classe en petite section de maternelle, mon fils jouait tranquillement dans la cour de récréation lorsque de « gentils » camarades de moyenne et de grande section ont eu la bonne idée de lui faire un croche-pieds alors que mon fils était en train de courir.😡

Physiquement il s’en est plutôt bien sorti. Mais cette nuit-là puis les nuits suivantes, il se réveillait très agité, en criant et comme ça 2 à 3 fois par nuit, ce qui ne lui était encore JAMAIS arrivé. Le reste du temps, il était également anormalement énervé, irritable. Nous avons beaucoup parlé de l’incident. Mais rien n’y faisait, les nuits étaient toujours agitées. Il ne voulait même plus faire sa rentrée en moyenne section de peur que les moyens le bousculent.😥
Je lui ai alors proposé d’essayer de chasser les copains qui l’ennuyaient la nuit comme dans le livre de Sam et Watson. Et là, miracle : la nuit s’est très bien passée et tout est rentré dans l’ordre par la suite.

Vous comprendrez l’affection toute particulière que je porte à ce livre !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU LE KIT DE SURVIE

du parent positivement imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir des emails à propos d’évènements, produits et services proposés par 9moietplus.fr. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

La collection Les émotions de Gaston

d’Aurélie Chien Chow Chine

livres sur les émotions pour enfants

Gaston est une licorne dont la chevelure est aux couleurs de l’arc-en-ciel, enfin quand tout va bien. En effet, lorsque Gaston est envahi par une émotion sa chevelure change de couleur : bleu pour la tristesse, vert pour la peur, rouge pour la colère etc. Et si les cheveux de nos enfants pouvaient aussi changer de couleur, ça serait tellement plus facile !!! 😂 J’aime beaucoup cette collection. Les histoires sont brèves, joliment illustrées avec de belles couleurs vives et SURTOUT chaque histoire est associée à un exercice de sophrologie pour aider votre enfant à surmonter et à gérer efficacement son émotion.

 

Mes p’tites questions : Les émotions

à partir de 6 ans

livres sur les émotions pour enfants

Pour aller plus loin dans les émotions des enfants et explorer avec eux :

  • ce qu’ils ressentent,
  • ce qu’ils vivent dans leur quotidien, et notamment à l’école,

je vous recommande ce livre. C’est un bon outil pour les aider à s’exprimer, à comprendre ce qui se passe dans leur corps, chez les autres, etc.

 

Mon amour

d’Astrid Desbordes et Pauline Martin

livres sur les émotions pour enfants

Bon ok, l’amour inconditionnel n’est pas une émotion puisqu’il dure toujours ! Mais quoi de mieux pour se sentir fort face aux émotions, que de se savoir aimé en toutes circonstances (colères et « bêtises » en tout genre…).

livres sur les émotions pour enfants

Voilà pourquoi, je rajoute ce livre à cette sélection. En plus, il est tellement beau, poétique, émouvant. Il sonne magnifiquement juste. Un livre à avoir dans votre bibliothèque. 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT LE KIT DE SURVIE

du parent positivement imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre votre enfant

Comprendre & accompagner

Comprendre, accompagner & aider à faire seul

7 astuces pour une rentrée en douceur

Bon, nous y sommes presque, la rentrée approche… 😱 Alors, avant de repartir à 100 à l’heure dans votre rythme effréné du quotidien et passer ce cap de la rentrée en douceur, je voulais partager avec vous mes astuces pour vous permettre de :

  • capitaliser sur les bonnes idées des vacances,

  • passer haut la main le 3 septembre car je l’avoue quel que soit l’âge de mes enfants, la rentrée reste pour moi un moment particulièrement émouvant,

  • maîtriser les emplois du temps de chacun et la gestion des activités extra-scolaires,

  • reprendre le rythme des devoirs sans perdre les bénéfices de 3 semaines de vacances en moins de 2 jours !

 

Pour celles et ceux qui préfèrent lire et qui veulent encore plus d’astuces 😉 :

Astuce #1

J-7 : recaler les horaires des enfants

Pour une rentrée en douceur, il est impératif d’aider les enfants à retrouver progressivement un rythme plus habituel, celui de l’école ! On reprend l’habitude de passer à table aux horaires « normaux », on limite les couchers tardifs, les temps d’écran, etc.

 

Astuce #2

Mettre en place, avec vos enfants, la routine des tâches récurrentes du matin et du soir

Les routines ont de nombreuses vertus :

  1. Elles fixent un cadre rassurant dans lequel les enfants peuvent se projeter,
  2. Elles leur permettent d’acquérir des nouvelles compétences comme l’autonomie, le sens des responsabilités et la confiance en soi,
  3. Elles vous évitent d’être sur leur dos et de leur répéter sans cesse ce qu’ils ont à faire.

La routine devient la référence, le support qui fait foi pour une rentrée en douceur. Mais pour que cet outil fonctionne, il faut que l’enfant participe activement à son élaboration. Vous aimez qu’on vous impose votre emploi du temps ou vous préférez avoir votre mot à dire ?

 

Astuce #3

Organiser des moments sympa de partages en famille :

  • Un jeu,
  • Une sortie,
  • Un repas version apéro dînatoire,
  • Un menu à la carte : 1 fois par semaine, ce sont les enfants qui composent leur menu et participent à sa réalisation….

Ces bonnes habitudes des vacances sont aussi transposables le reste de l’année, profitons-en 😃

 

Astuce #4

Continuer à prendre soin de soi !

Pendant les vacances, vous avez eu des moments pour vous, vous ressourcer, vous détendre. Alors pourquoi ne pas continuer une fois la rentrée passée ?
Réservez-vous dans votre agenda des créneaux horaires spécifiques rien que pour vous. Vous pouvez bien sûr optimiser votre pause déjeuner et pourquoi pas vous levez plus tôt. Bon OK, dit comme ça, vous sentez déjà vos yeux piquer. Pourtant quand tout le moment dort encore, c’est le moment idéal !
Si vous avez envie de tester cette idée pour une rentrée en douceur, je vous invite à découvrir le livre Miracle Morning de Hal Elrod et réfléchir à votre rituel du matin.

 

Astuce #5

Impliquer vos enfants et votre conjoint(e) dans la répartition et la réalisation des tâches du quotidien

Commencez par réunir toute la famille et listez, ensemble, les tâches : faire les courses, ranger les courses, vider le lave-vaisselle, faire à manger, mettre la table, laver la table, arroser les plantes…
Une fois que la liste est faite, eh bien reste à décider qui fait quoi ?

Mais attention pour que cet outil soit efficace, il faut que vos enfants participent activement à son élaboration, qu’ils aient leur mot à dire. Vous avez déjà sans doute fait l’expérience : il est plus facile de coopérer lorsqu’on a participé à la création d’une règle plutôt que de la subir. Qu’en pensez-vous ?

 

Astuce #6

Programmer vos rdv chez les médecins

Je pense bien sûr au pédiatre et aux certificats médicaux à fournir pour les activités sportives !

Ne négligez pas pour autant les acupuncteurs, ostéopathes, homéopathes etc. Ces médecines douces sont bien utiles pour préparer l’organisme à affronter l’hiver. Or ces approches préventives sont à mettre en place dès l’automne…. Et ça marche aussi pour vous !

 

Astuce #7

Organisez-vous !

Plus vous serez organisé(e) plus il vous sera « facile » de gérer une urgence, un imprévu de dernière minute, véritable source de stress.

  • Répertoriez, dans un carnet dédié, les noms et les coordonnées des personnes à contacter en cas de besoin : les pédiatres et médecins généralistes joignables pour un rdv en urgence, vos baby-sitters préféré(e)s, un plombier fiable etc.
  • Investissez dans un agenda familial pour noter les activités extra-scolaires, les fêtes d’anniversaire, les menus de la semaine, les rdv médicaux, les réunions, les déplacements professionnels…. Vous aurez l’embarras du choix et des thématiques (zen, Montessori, budget, pédagogie positive, etc.). Voici un aperçu proposé à la FNAC !

agenda familial

  • Pensez à confier un jeu de clés à un voisin de confiance, on se sait jamais !
  • Osez demander de l’aide à vos parents, vos beaux-parents pour vous accorder une soirée de temps en temps voire un week-end.
  • Déléguez ce qui peut l’être : le ménage, le repassage…. Il n’y pas de honte à se faire aider 😉

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

VOUS AVEZ ADORÉ CET ARTICLE ?

Inscrivez-vous à nos news !

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir des emails à propos d’évènements, produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Lettre de gratitude à ma fille

C’est la fin de l’année, l’heure des bilans voire des séparations pour les vacances. Alors j’ai eu envie d’écrire une lettre de gratitude à ma fille. Elle a toujours été sensible aux petits mots, messages, post-it que je lui glisse de temps en temps. Une façon comme une autre de lui témoigner mon amour inconditionnel. Et puis la gratitude plus on la pratique, plus c’est naturel et plus on est heureux. Si, si, ça a même été prouvé ! 😉

 

Ma fille chérie,

 

Ça y est, les grandes vacances c’est maintenant ! Fini l’école, le réveil, les devoirs et vive la liberté. Enfin presque, parce que tu sais que toutes les routines ne disparaissent pas avec les vacances et que je serai toujours là pour y veiller !

Je vois déjà tes yeux se lever au ciel. Je sais que tu grandis et que tu as envie de toujours plus de liberté. Je le sais car je t’observe, je te regarde grandir, prendre progressivement ton envol. Quelle joie de te voir évoluer, faire tes choix, t’organiser. Alors j’avais envie de te dire merci : merci d’être là.

 

Merci pour tout ce bonheur que tu me donnes au quotidien : tes éclats de rire, tes attentions généreuses et délicates, ton enthousiasme, ta sensibilité et tes efforts. Je sais que tout n’est pas toujours facile : faire ce qu’on a à faire même lorsqu’on n’en a pas envie, supporter d’avoir un petit frère envahissant parfois, accepter des NON non négociables….

Je sais aussi que parfois tu en as gros sur le cœur parce que ta journée à l’école ne s’est pas bien passée, que les copains et les copines c’est beaucoup de joies mais aussi beaucoup de peine et que parfois ton cœur explose en plein vol sans que je m’en rende compte. Mon amour pour toi, mon écoute, ma disponibilité ne suffisent pas toujours, je ne vois pas, je ne comprends pas. Tu restes alors seule avec ta douleur que tu n’arrives pas à me faire partager peut-être pour m’éviter d’être triste, à mon tour.

 

Alors, parfois oui on se fâche toutes les 2, très fort, ça fait des étincelles. Et puis je m’en veux. Je réfléchis, je repense à ce qui s’est passé : comment, pourquoi… ?

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Alors merci car tu m’aides à grandir, tu m’aides à progresser. C’est avec toi que je suis devenue maman par une belle journée d’octobre. Je n’oublierai jamais la première fois où je t’ai rencontrée, en vrai, où j’ai enfin pu faire ta connaissance, te découvrir, te toucher, te sentir. Des moments magiques, uniques, je volais sur un nuage, je me sentais forte, invincible avec toi dans les bras. J’imaginais qu’être maman c’était finalement naturel et simple. Jamais je n’aurais pu imaginer que nous pourrions être tristes ensemble ! C’est grâce à toi que j’apprends à être maman.

Les enfants ont un pouvoir extraordinaire celui d’apprendre à leurs parents à devenir un parent. Tu vas à l’école pour apprendre à lire, écrire, compter et tellement d’autres chose encore. Mais apprendre à être parent ça ne s’apprend pas à l’école ! Tu as appris à marcher avec nous, tes parents, et toi, à ton tour, tu nous montres le chemin pour apprendre à être parent. Alors, moi aussi parfois je tombe, de plus ou moins haut. Parfois ça fait mal, très mal. Et puis, on en parle, on essaie de se comprendre, de s’apprivoiser et, grâce à toi, j’apprends, je m’améliore. On grandit et on avance ensemble, main dans la main 😀

 

Alors MERCI pour tout cela. Et n’oublie pas, je suis et je serai toujours là pour toi.

 

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul