Reprise de la sexualité après un accouchement

13 Juin, 2017

La reprise de la sexualité après l’accouchement peut prendre du temps et susciter beaucoup de questions et d’inquiétudes. Dans ma trilogie sur la thématique grossesse, bébé et les impacts sur la sexualité dans le couple, le Dr Catherine Solano, médecin, sexologue et auteur, nous aide à y voir plus clair pour comprendre les difficultés des couples et nous donne des conseils pour facilité la reprise de la sexualité après un accouchement.

 

Dr Solano, quelles sont les appréhensions / difficultés fréquemment rencontrées dans les couples ?

 

Les hommes appréhendent beaucoup que leur femme ne s’occupe plus d’eux après la naissance de leur bébé, leur attention étant alors tournée vers leur bébé. Après un accouchement, il faut attendre au minimum 5 semaines pour la reprise de la sexualité, et encore en restant optimiste. Physiologiquement la femme a en effet besoin de temps pour récupérer :

  • les tissus intimes ont été très étirés au cours de l’accouchement,
  • les saignements sont abondants,
  • la cicatrisation d’éventuelles déchirures ou de l’épisiotomie demande un certain temps (parfois plusieurs mois),
  • l’utérus n’a pas encore repris sa forme initiale,
  • la chute des hormones (oestrogènes) entraîne une sécheresse vaginale, et l’augmentation de l’hormone prolactine une absence de désir.

Enfin on peut également rajouter la fatigue liée au manque de sommeil imposé par le rythme de bébé, qui n’aide pas non plus la reprise de la sexualité. On comprend mieux pourquoi les femmes ont besoin de temps ! Par ailleurs, les mamans ont beaucoup leur bébé dans les bras (c’est un besoin vital pour le bon développement de l’enfant) et ces contacts rapprochés comblent une partie de leur besoin de contacts corporels.

A travers le monde et selon les cultures, la reprise de la sexualité peut être proscrite entre 5 semaines jusqu’à 3 mois après l’accouchement. Donc pas de panique si durant les 6 mois qui suivent l’accouchement, la sexualité n’est pas au beau fixe, voire impossible, c’est normal ! Cela ne signifie pas que les femmes n’ont pas de désir, ou n’aiment plus leur partenaire mais il faut leur laisser du temps pour retrouver leur équilibre et leur énergie. Le désir peut mettre du temps à revenir et il faut parfois un an à une femme pour retrouver un désir comme auparavant.

Mesdames, ne culpabilisez pas !

  1. vous avez déjà porté votre bébé pendant 9 mois avec tous les désagréments que peut occasionner la grossesse,
  2. vous avez accouché et supporté les douleurs qui vont de pair,
  3. vous vous levez la nuit nous nourrir votre bébé et le changer, vous êtes épuisée,
  4. vous n’avez plus 1 minute à vous,
  5. vous allaitez et ce n’est pas si simple,
  6. votre corps s’est transformé, vous pouvez ne plus vous sentir aussi désirable, ce qui peut bloquer le désir, (quelques kilos en trop, des vergetures, des hémorroïdes, les seins lourds, les cheveux qui s’éclaircissent…).

Comment le vivez-vous ? Ce n’est pas si simple ! Vous avez bien le droit à un peu de répit ! Prenez soin de vous pour pouvoir vous occuper de votre famille.

Messieurs, je suis sûre que vous serez d’accord avec moi ?!

Indépendamment de la naissance d’un bébé, le désir dans un couple change avec le temps : la phase passionnelle qui accompagne le début d’une relation évolue. Un de mes patients m’avait raconté qu’avec l’accouchement de sa femme, il avait eu l’impression qu’elle avait changé et qu’il avait dû la séduire à nouveau comme si c’était une nouvelle femme. Les couples, qui sont déjà ensemble depuis quelques années (5 ou 10 ans par exemple), ne peuvent plus fonctionner comme au début de leur rencontre dans une sexualité pulsionnelle. Ils doivent remettre en place une relation. Les jeunes couples ayant programmé une grossesse tout de suite après leur rencontre et se connaissant depuis seulement quelques mois ont plus de facilité à conserver un désir intact après un accouchement par rapport aux couples ayant attendu 10 ans pour mettre en route une grossesse !

 

Dr Solano, quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes parents pour les aider dans la reprise de la sexualité après un accouchement ?

 

1) Mesdames, accordez-vous du temps

Prenez le temps de vous retrouver et retrouver la forme :

  • faire votre rééducation du périnée pour renforcer votre tonicité vaginale,
  • perdre les kilos qui vous gênent,
  • vous pomponner pour votre homme.

Pensez aussi que si votre bébé demande beaucoup d’attention, votre homme aussi est un enfant (en partie seulement !), il est précieux et il a besoin de vous.

2) Messieurs, chouchoutez votre femme

Soyez attentifs et attentionnés, votre femme vous en sera reconnaissante même si elle n’a pas de désir tout de suite.

3) La reprise de la sexualité

Utilisez des gels lubrifiants pour pallier la sécheresse vaginale due aux variations hormonales. Si la reprise de la sexualité s’accompagne de douleur, n’insistez pas. Une femme peut développer un réflexe de peur, appréhender d’avoir mal la fois suivante, ce qui entraîne une contraction réflexe des muscles autour du vagin, avec une douleur à la pénétration. Or, quand ça fait mal, le désir ne revient pas. Pour éviter de tomber dans ce cercle vicieux qui constitue un frein à une reprise de la sexualité, l’utilisation de gels lubrifiants est importante.

Enfin, la sexualité ne se résume pas à la pénétration. Les caresses rapprochent également, elles permettent de se donner mutuellement du plaisir jusqu’à l’orgasme. Les caresses peuvent vous permettre de retrouver votre complicité et votre intimité.

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver le Dr Solano sur son blog passeportsante.net et ses chroniques sexo sur RFILe Dr Solano est l’auteur des livres : Les trois cerveaux sexuels (éditions Robert Laffont), La mécanique sexuelle des hommes, ou le petit traité du savoir éjaculer (Pocket), La mécanique sexuelle de l’érection (Pocket), Les clefs de la séduction féminine (éditions Doctical).