Hypersensibilité de mère en fille : sérénité retrouvée avec les Fleurs de Bach

Aujourd’hui je voulais partager avec vous l’expérience formidable qu’a vécue l’une des mes clientes avec les Fleurs de Bach. Certaines d’entre vous ne connaissent peut-être pas les Fleurs de Bach, d’autres s’interrogent, alors venez découvrir leurs effets incroyables pour en profiter à votre tour et cette fois-ci, ce n’est pas moi qui le dis !

Bérangère est entrepreneure, elle a créé son activité depuis 2014 et est également maman de 2 petites filles âgées de 9 mois et 3 ans. Les émotions occupent donc une GRANDE place dans la vie de Bérangère qui est, de surcroît, hypersensible (zèbre pour les intimes !). Elle est de nature assez anxieuse, son mental ne lui laisse pas beaucoup de répit et, comme les chiens ne font pas des chats 😉, sa fille aînée Valentine est également hypersensible.

Bérangère est une grande adepte des approches alternatives (homéopathie, EFT, auto-coaching, cohérence cardiaque, hypnose…) et pourtant, elle n’avait jamais utilisé les Fleurs de Bach ! 😉

Elle a sauté le pas en suivant la formation « Je retrouve la sérénité avec les Fleurs de Bach et j’apprends à les utiliser, efficacement, pour mes enfants, en 15 jours ». 

Bérangère se demandait si les Fleurs de Bach pourraient être un nouvel outil complémentaire à sa palette actuelle. Elle cherchait un peu d’apaisement pour elle dans certaines situations professionnelles, mais aussi, dans sa relation avec ses enfants, notamment au moment du coucher et des repas. Son verdict est clair : « J’ai été complètement bluffée par les Fleurs de Bach ! »

Je vous invite à visionner son témoignage dans lequel elle partage les super résultats qu’elle a obtenus pour elle et pour sa fille Valentine :

Bérangère est désormais complètement opérationnelle avec les Fleurs de Bach : elle va acheter les 38 Fleurs pour pouvoir en faire profiter toute sa famille !

Si, comme Bérangère, vous voulez disposer d’une méthode 100% naturelle, efficace, simple d’utilisation, sans effets indésirables ni limites d’âges pour vous aider au quotidien à bien vivre avec vos émotions et en faire profiter toute votre famille, rejoignez-moi ICI. 

2 clics pour vous inscrire et nous programmons votre première séance Fleurs de Bach sans plus attendre. En parallèle, vous accédez aux vidéos et au bonus qui sont disponibles 7j/7, 24h/24 ! 

Alors, vous aussi, vous sautez le pas ?! Je vous attends 😀

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

 

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Être maman, j’ai appris et j’en suis fière

Récemment j’ai organisé un événement gratuit pour parler… parentalité, ça va de soi ! Et, comme à chaque fin d’événement, j’offrais l’opportunité d’échanger avec moi. 

Pour moi, ces moments d’échanges sont précieux à la fois pour vous écouter et comprendre vos difficultés mais aussi pour « plaider » la cause de vos enfants. 

Je sais que ces rdv sont aussi précieux pour les parents qui peuvent alors s’exprimer librement, sans tabou et vider leur sac.

Et pourtant lorsqu’il s’agit de sauter le pas pour APPRENDRE à être parent via l’une de mes formations : OUPS le château de cartes s’écroule.

Alors je me questionne 🤔: mais pourquoi ? 

Gare aux idées reçues qui ont la vie dure et qui sont si lourdes à porter !

 

Être parent c’est naturel et inné : NON

 

Transmission génétique oblige ?! Oh la la NON, ça n’a rien de naturel. Vos enfants vous poussent dans des retranchements insoupçonnés alors inutile de vous imaginer avec un bonnet d’âne sur la tête parce que vous galérez.😡

On vous fait croire qu’être parent c’est simple et que si vous n’y arrivez pas, c’est vraiment que vous n’êtes pas doué(e) à moins que vous le fassiez exprès ! 😖

Mais, au fait, QUI vit votre vie, qui connaît vos difficultés, vos doutes, vos angoisses, qui sait tout ce que vous supportez, tous les efforts et l’énergie que vous déployez jour après jour ? 

Personne ou plutôt si… TOUS les parents ! Mais chuuut 🤫 c’est top secret, faudrait pas casser le mythe du parfait bonheur familial… 

Et pourtant qu’est-ce que vous les aimez vos enfants…😍

  • Dès qu’ils s’éloignent un peu trop longtemps ou un peu trop loin, ils envahissent vos pensées. 
  • Pour rien au monde, vous ne voudriez faire machine arrière pour retrouver votre vie d’avant.

Et pourtant…

 

Être parent c’est tout beau tout rose : NON

 

NON ça n’est pas rose tous les jours ! C’est énormément d’amour au quotidien certes. Et c’est aussi H24, 7 jours sur 7 : les disputes de fratrie et les jalousies à gérer, les émotions, les vôtres, celles de vos enfants, qui jouent au grand 8 et qui contaminent toute la famille, les frustrations, la fatigue et j’en passe…

Sans oublier que votre vie ne se résume pas à votre casquette de parent ! Vous avez aussi d’autres casquettes avec d’autres envies voire même un autre métier…

Bon, alors, vous faites quoi ? 

a. Vous attendez que le temps passe et que vos enfants grandissent.

 

b. Vous bricolez avec les moyens du bord pendant ce temps-là et vous jouez au yo-yo comme avec les régimes !

 

c. Vous faites le dos rond en croisant les doigts pour réussir à tenir le coup sans y laisser des plumes : les vôtres et celles de vos enfants.

Et puis, une fois qu’ils seront grands, vous referez le monde en constatant que :

  • Aïe, ils ne sont pas aussi épanouis que prévu, 
  • Zut, vous n’avez pas pu, su profiter d’eux, 
  • M***e vous auriez aimé davantage de complicité, d’échanges, de lien. 

Bon bah, vous vous rattraperez avec vos petits-enfants ! 😂

Parce que soyons honnête, si vous ne prenez pas le problème à bras le corps, qu’est-ce qui se passe ?

a. Le problème se règle tout seul comme par magie.

 

b. Le problème s’enlise et s’amplifie.

Pour moi, la réponse est HYPER simple : un problème = une solution ! 🤷‍♀️

Comment ça un échec ? Quel échec ? 

 

  • Si vous êtes malade, vous allez chez le médecin. 
  • Si vous ne savez pas conduire, vous apprenez.
  • Vos enfants ne savent pas nager, vous les inscrivez à un cours de natation.

Logique, simple et efficace, non ?!

VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du Parent Positivement
Imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Être parent, ça ne s’invente pas : NON

 

Et j’en suis convaincue à 200% c’est pourquoi j’ai appris à être maman et je continue.

  • Nous avons une responsabilité incroyable sur nos épaules : l’avenir de nos enfants, le monde de demain rien que cela 🌎 Pfff !
  • Nos enfants ont besoin que nous prenions soin d’eux et ils le valent bien. À moins, bien sûr, qu’ils ne soient pas votre priorité ?!

Alors, OUI, je suis FIÈRE de m’être formée pour être maman car plus jamais je ne traumatiserai ma fille aînée comme j’ai pu le faire alors qu’elle avait à peine 4 ans ! 

Allez, je vous raconte…

Ma fille, qui était dans l’opposition permanente, ne voulait pas aller se coucher (entre autre chose, bien sûr). J’en ai alors parlé à mes copines qui m’ont suggéré bon nombre d’idées auxquelles je n’avais pas pensé. Comme par exemple menacer ma fille d’appeler la police si elle refusait d’aller se coucher… À moins que ce ne soit du chantage !

Eh oui, j’ai testé et, oui, ça a marché, enfin, j’ai surtout réussi à TRAUMATISER ma fille. Car aujourd’hui encore, elle s’en souvient or elle a 9 ans ! Et moi non plus, je n’ai pas oublié… 😰

Alors oui, avec notre aîné, nous débarquons sur la planète Mars, nous découvrons, nous nous trompons, nous apprenons (grâce et avec lui) pour être opérationnel avec notre second enfin, à peu près, car tous les enfants sont différents quand même ! (ça serait trop fastoche sinon, hi hi hi) 

Et tant pis, si l’aîné paie les pots cassés ! (Ah bon et son bien-être à lui, on en parle ou c’est en option ?!)

Car tous ces bons conseils sont le fruit de notre raisonnement d’adulte sauf que le cerveau d’un enfant n’est pas celui d’un adulte (oh que non !). Il n’a pas les mêmes capacités ni les mêmes ressources et c’est physiologique autrement dit ça ne sert à rien de lutter. 

Mais ça, qui nous en parle, à nous parents ? 

À l’école, nous apprenons les tables de multiplication, la conjugaison, la respiration, etc. Nous survolons la sexualité alors le fonctionnement du cerveau et plus particulièrement le développement du cerveau de l’enfant… 

 

Alors oui je suis FIÈRE de connaître comment fonctionne le cerveau de mes enfants (et tellement + !) pour ne plus jamais les traumatiser par ignorance. 

Ça ne veut pas dire que ma vie de maman est devenue rose pour autant (non j’avoue hi hi hi) sauf que je sais ce que je peux faire et ce que je ne dois pas faire pour être sûre d’accompagner au mieux mes enfants vers leur vie d’adulte. 

Voilà aussi pourquoi le mot « comprendre » est présent dans le nom de chacune de mes formations.

Je vous laisse imaginer les bénéfices collatéraux pour notre vie de famille et notre vie perso (à moi et à mon mari) car non, nous ne sommes pas que des parents !

 

Et vous, quelle solution avez-vous choisie ? Quelle est votre priorité ?

 

Envie d’en parler, besoin de vider votre sac et de trouver votre solution : contactez-moi pour une SÉANCE SÉRÉNITÉ, offerte et sans engagement, et le début de votre nouvelle vie de parent positivement imparfait.

 

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

 

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Le livre de parentalité positive qui a tout changé

Parce que la parentalité positive vous intéresse, vous questionne, vous intrigue mais que les livres sur le sujet sont innombrables, je vous invite à découvrir LE livre de parentalité positive, celui qui va TOUT changer à titre personnel mais également à titre professionnel.

Ce livre a véritablement révolutionné ma vie personnelle, avec lui j’ai changé l’éducation que je donne à mes enfants.

Alors, quel est ce livre ? Je vous en parle dans cette vidéo et surtout je vous explique pourquoi CE livre de parentalité positive et pas un autre !

Et pour celles et ceux qui préfèrent poursuivre leur lecture :

Le livre qui a changé ma vie de famille, c’est… la Discipline positive de Jane Nelsen. 

Je vous l’accorde, quand on lit Discipline positive, cela peut paraître un peu antinomique et ne donne pas forcément envie de le lire. 

Pourtant Discipline, Jane Nelsen l’entend dans le sens de disciple c-à-d dans l’idée de transmettre des compétences. Nous, parents, nous transmettons des compétences à nos enfants pour les équiper dans leur future vie d’adulte : l’autonomie, le sens des responsabilités… À chaque parent de définir les compétences qu’il a envie de transmettre à ses enfants.

Et puis Positive parce que nous allons nous appuyer sur les difficultés du quotidien pour en faire quelque chose de positif, qui va nous permettre d’aller de l’avant.

Alors, pourquoi ce livre de parentalité positive m’a-t-il autant marquée ?

 

# 1 : Le respect des besoins des parents et des enfants

Dans ce livre, dans cette approche, les besoins des parents sont aussi importants que ceux de l’enfant. Nous sommes dans un respect mutuel. Eh oui, comment est-ce que nous pourrions prendre soin de nos enfants si nous ne commençons pas par prendre soin de nous ? C’est plein de bon sens, je suis d’accord, néanmoins dans la pratique, nous avons vite tendance à l’oublier !

 

# 2 : Une démarche déculpabilisante

Cette approche est également extrêmement déculpabilisante. Pourquoi ? Parce que les erreurs sont de formidables opportunités d’apprentissage ! 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Jane Nelsen est américaine. En France, c’est vrai que l’erreur est bien souvent pointée du doigt en faisant la grimace ! Alors que dans ce livre de parentalité positive, l’erreur c’est ce qui va nous permettre de progresser, d’avancer, de co-construire avec nos enfants. 

Et l’erreur, elle est valable pour nos enfants, bien sûr, mais elle est aussi valable pour nous, parents !

Autrement dit, grâce à l’erreur, nous, parents, nous allons pouvoir grandir avec nos enfants, nous allons pouvoir créer, co-construire avec eux, à condition, bien sûr, de savoir comment utiliser cette erreur pour aller de l’avant ! 

Quand nos enfants ont commencé à marcher, ils sont d’abord tombés avant de se remettre debout pour continuer à marcher. Bizarrement lorsque nos enfants grandissent, nous avons plus de mal à accepter l’erreur. Dans l’approche de la Discipline positive, on remet l’erreur au coeur des apprentissages.

Et je dirais même, pour aller encore plus loin, à nous parents, d’incarner le modèle de l’erreur : comment est-ce que nous faisons, lorsque nous nous trompons, pour apprendre à nos enfants à gérer l’erreur ?

 

# 3 : Apprendre à décoder le comportement des enfants

La troisième clé de ce livre de parentalité positive qui est, pour moi, déterminante, c’est qu’en tant que parents, nous avons l’habitude de nous focaliser sur les comportements de nos enfants, qui se répètent, jour après jour. Ils nous resservent le même refrain : « j’veux  pas aller à l’école, j’veux pas venir manger, j’veux pas aller me coucher… ». Et nous, nous nous cristallisons sur ce comportement qui se répète tous les jours (ou presque) et qui nous éneeerve ! 

Imaginez un iceberg : dans l’iceberg, il y a la partie émergée qui est ce comportement qui nous énerve et sur lequel nous allons cristalliser tout notre énervement, nos cris aussi parce qu’on ne sait plus comment faire, on ne comprend pas, on se sent complètement démuni(e). 

Avec la Discipline positive, ce qui va nous intéresser c’est d’aller voir ce qui se passe en dessous, dans la partie immergée de l’iceberg pour aller décoder ce que veut nous dire notre enfant. Ces comportements, ce sont simplement, pour lui, un moyen de nous parler, de nous transmettre un message qu’il ne sait pas dire autrement. 

Ce livre de parentalité positive nous propose donc une approche pour comprendre ce qui se passe dans la partie immergée de l’iceberg afin de pouvoir répondre efficacement à notre enfant et faire disparaître son comportement récurrent. 

Alors je ne dis pas que vous ne vous énerverez plus de temps en temps. Mais, à partir du moment où vous comprendrez ce que veut vous dire votre enfant, eh bien, déjà vous vous sentirez nettement mieux ! 

Comprendre nous permet de pousser un OUF de soulagement ! Ok, je sais, je ne me sens plus démuni(e) ! Je vais reprendre confiance car je SAIS où je vais !

Les outils et les concepts de ce livre la Discipline positive sont d’une efficacité redoutable. Mais c’est vrai, aussi, qu’il faut accepter de revoir son mode de communication, d’aborder les choses différemment, ce qui demande un travail. 

J’ai des retours de parents qui me disent que ce n’est pas facile de lire ce livre seul. C’est vrai ! Il faut s’interroger, remettre en perspective ce que nous avons mis en place jusqu’à présent, ce que nous avons connu, nous aussi, durant notre enfance. Donc ce n’est pas simple !

Dans ce cas, n’hésitez pas à me contacter pour en parler, pour voir comment je pourrais vous aider dans vos difficultés du quotidien, avec mes accompagnements.

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Comment lacher prise avec mes enfants : 3 astuces pour réussir

Comment lacher prise avec son enfant et éviter de s’énerver lorsqu’il renverse pour la nième fois son verre. Votre fils sort de sa douche, il s’est lavé la moitié du corps par contre la salle de bains est parfaitement nettoyée !!! Votre fille est déterminée pour partir à l’école avec son pantalon à fleurs roses et son tee-shirt à pois verts…
Comment vous sentez-vous ?

Ces situations font partie de votre quotidien de parent et, malgré votre bonne volonté, elles vous énervent !  C’est vrai qu’avec la fatigue, votre humeur du moment, cette sensation de déjà-vu (hier, avant-hier, ce matin) ou encore le niveau d’exigence que vous vous fixez, ces situations peuvent (vite) vous agacer. Alors comment lacher prise, c’est ce que je vous explique dans cette vidéo ! 😉

Et pour celles et ceux qui préfèrent lire :

Je partage avec vous 3 astuces simples et efficaces pour faire retomber la pression.

 

Comment lacher prise astuce # 1 : Est-ce un petit, un moyen ou un gros problème ?

Avant de réagir, pensez à vous poser cette question : est-ce un petit, un moyen ou un gros problème ? pour prendre un peu de hauteur et remettre la situation en perspective.

Car oui, les apprentissages prennent du temps ! Votre enfant n’a pas appris à marcher du jour au lendemain, il est tombé de nombreuses fois mais vous saviez qu’il finirait par marcher comme vous et moi ! Chaque enfant va à son rythme et votre enfant finira par savoir prendre sa douche correctement. La bonne nouvelle c’est qu’il aura aussi appris à passer la serpillière ! 😄

 

Comment lacher prise astuce # 2 : Est-ce que ce qui vous inquiète est un problème pour votre enfant ?

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Votre fille arrive dans le salon fière d’elle parce qu’elle a choisi ses vêtements. Elle porte un pantalon à fleurs et un tee-shirt à pois. Certes, sa tenue est peut-être chargée côté motifs. Est-ce que vous la laissez partir à l’école dans cette tenue ou est-ce que vous prenez le risque de rentrer dans un bras de fer avec votre enfant qui n’a aucune envie de se changer ?

Au fond qu’est-ce qui vous inquiète si votre fille sort avec cette tenue : l’image qu’elle va donner aux autres, la peur qu’on se moque d’elle, etc. 

En tant que parent, vous pouvez avoir tendance à projeter vos propres peurs, vos appréhensions sur votre enfant. Celles qui font écho à votre vécu. Mais votre enfant ne perçoit pas nécessairement les choses de la même façon que vous. Laissez-lui faire ses propres expériences et expérimenter les conséquences de ses choix. Cela ne veut pas dire le laisser se jeter dans la gueule du loup ! Vous pouvez lui donner votre avis, lui faire part de vos craintes mais laissez-le faire ses choix. Vous l’aiderez ainsi à développer sa confiance en lui et son autonomie.

 

Comment lacher prise astuce # 3 : Décider ce que VOUS vous allez faire

Au lieu d’essayer de faire faire à votre enfant ce qu’il doit faire et de répéter tous les jours : « Merci de ramasser ton linge sale, sa place est dans le panier… ». Expliquez à votre enfant que pour qu’il ait des vêtements propres dans son armoire, il faut qu’il mette son linge sale au panier. Dans le cas contraire son linge ne sera pas lavé. Vous expliquez votre règle, votre enfant sait à quoi s’en tenir et, bien sûr, vous vous tenez à votre règle !

Vous allez ainsi aider votre enfant à se projeter, à anticiper, à s’organiser car n’oubliez pas qu’il vit dans l’instant présent ! Vous éviterez également de nombreux malentendus parce que ce qui est évident pour vous, ne l’est pas forcément pour lui.

Par contre, vous avez de grandes chances que votre enfant vienne tester votre règle pour la vérifier ! Il faut donc que vous soyez à l’aise avec le choix que fera votre enfant et que vous puissiez le respecter sinon vous perdrez toute crédibilité !

3 astuces sur comment lacher prise efficacement et en douceur ! Alors par quoi allez-vous commencer aujourd’hui ?

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

VOUS AVEZ ADORÉ CET ARTICLE ?

Inscrivez-vous à nos news !

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir des emails à propos d’évènements, produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Prenez soin de vous : vos enfants en ont besoin !

Lorsque je dis aux parents que j’accompagne  : « Prenez soin de vous ». Certains me répondent qu’ils n’ont pas le temps et d’autres pourquoi faire. Mais au fait votre vie « d’avant » ressemblait-elle à votre vie de parent ?

Oui, vous aviez déjà la pression, le stress du travail, des responsabilités. Mais avec la naissance de vos enfants, vous avez acquis de nouvelles responsabilités, de nouvelles sources de stress, de doutes : est-ce que je fais bien, est-ce que j’ai pris la bonne décision… sans oublier la culpabilité qui se joint à la fête !
Et puis, avouons-le la réalité de la vie de parent peut s’avérer bien différente voire bien plus compliquée que prévue !

Alors j’insiste chers parents : prenez soin de vous ! 😉 Je vous explique dans cette vidéo pourquoi VOS ENFANTS ont également besoin que vous preniez soin de vous ?

 

Et si vous préférez lire :

Est-ce que vous faites partie de ces parents qui courent après le temps sans réussir à prendre de temps pour eux ? 

À moins que vous préfériez consacrer tout votre temps libre à vos enfants ? 

Peut-être que tout simplement vous ne voyez pas l’intérêt de prendre du temps pour vous.

En tant que parent, vous enchaînez plusieurs journées au cours d’une seule et même journée et les responsabilités qui vont avec, le stress, les doutes bref beaucoup de pressions à gérer. 

 

1. Prenez soin de vous pour concilier votre équilibre vie privée et votre vie professionnelle ? 

Comment faites-vous pour évacuer vos tensions, lâcher la pressions ?

Pour certains, ce sera le sport, pour d’autres la bonne échappatoire sera d’avoir une vie sociale : voir des amis, sortir ou encore de pratiquer des activités artistiques. À chacun sa méthode néanmoins en prenant ce temps pour vous, vous relâchez la pression. 

 

2. Prenez soin de vous pour gérer les tensions à la maison

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Lorsque vous retrouvez vos enfants après avoir pris du temps pour vous, vous êtes plus détendus et donc plus à même de gérer en douceur les crises, les disputes, les comportements exaspérants de vos enfants.
Alors oui, en prenant du temps pour vous, vous aurez moins de temps à passer avec vos enfants mais ce temps passé ensemble sera de bien meilleure qualité. Vous serez plus disponible pour vos enfants et ils s’en rendront compte. 

 

3. Prenez soin de vous et montrez le mode d’emploi pour être heureux

Je suis sûre qu’en tant que parent vous souhaitez que vos enfants soient épanouis et heureux. Alors en prenant soin de vous, en vous accordant des moments à vous et rien qu’à vous c’est précisément ce message que vous leur envoyez.
Et cerise sur le gâteau, vous leur montrez comment faire.

Alors j’espère que vous l’aurez compris : prendre du temps pour soi ne veut pas dire être égoïste, bien au contraire ! Il s’agit de prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres.

Et vous, qu’avez-vous prévu cette semaine pour prendre soin de vous ?

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul

Culpabilité : comment la laisser au vestiaire !

La culpabilité, un sujet qui vous parle ? Quel parent n’a pas subi les remarques, les conseils, les regards désapprobateurs de la part de son entourage, de ses amis voire de parfaits inconnus ?! Alors comment parvenir à surmonter ces réflexions et ces ingérences sans culpabilité ?

Et puis, avouons-le, nous avons également un don pour nous auto-culpabiliser : est-ce que j’ai pris la bonne décision, est-ce que là vraiment j’aurais pas dû sévir, on était en retard mais c’était pas une raison pour m’énerver comme ça… ?
On peut dire que la culpabilité touche tous les parents, à des degrés variables certes mais elle se rappelle à nous régulièrement même lorsqu’on croyait s’en être débarrassé !

Comment se libérer de la culpabilité ? C’est ce que nous allons voir dans cette vidéo. Je vous propose de prendre un peu de recul pour essayer d’y voir plus clair et laisser votre culpabilité au vestiaire !

 

Et pour ceux qui préfèrent lire :

« Haaaaa, Arthur vient encore de me faire une crise devant tout le monde dans le hall de l’immeuble. Mais que vont penser les voisins ? »
« Et ma mère qui n’arrête pas de me répéter qu’avec elle, Arthur ne se comporte pas du tout comme ça ! »
« Mais qu’est-ce qui cloche ? J’suis vraiment nulle comme mère ! »

Est-ce qu’il vous arrive d’avoir ce genre de pensées ? 

La peur de déranger, les qu’en dira-t-on, la pression sociale, les remarques maladroites voire déplacées de la famille et des amis. Bref de quoi alimenter nos pensées, notre culpabilité et perdre confiance dans notre posture de parent. 

Alors pas de panique, vous n’êtes pas un mauvais parent ! Voyons comment mettre un peu de distance pour réussir à se libérer de la culpabilité :

 

 1. La culpabilité par rapport aux autres

On imagine toujours que les choses sont plus simples chez les autres, que nos enfants sont plus difficiles que ceux des autres et que finalement l’herbe est plus verte ailleurs. Eh bien NON !

TÉLÉCHARGEZ VOTRE CADEAU
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

En soumettant ce formulaire, j’accepte de recevoir
des emails à propos d’évènements,
produits et services proposés par 9moietplus.fr.
Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales.

Vous pouvez imaginer ce que vous voulez et faire toutes sortes de suppositions. Mais au fond, vous ne savez pas ce que les autres pensent ni comment ça se passe chez eux.
Alors faites comme vos enfants : fermez vos oreilles et laissez glisser les remarques et autres regards. Prenez une grande inspiration et pensez à autre chose. 

 

 2. La culpabilité alimentée par vos doutes

Entraînez-vous aussi à poser vos limites à vos amis, à votre famille plutôt que d’essayer de vous justifier. Car le parent c’est vous ! Vous seul savez ce qu’il y a de mieux pour votre enfant, c’est vous qui le connaissez le mieux. Alors faites-vous confiance.
Votre enfant va bien, il n’a aucun problème. Il a simplement confiance en vous, en l’amour inconditionnel que vous lui portez alors avec vous, il se lâche et laisse tomber la pression. C’est pourquoi il vous réserve ses plus belles crises et c’est parfaitement NORMAL. L’inverse serait d’ailleurs beaucoup plus problématique !

 

 3. La culpabilité dans la recherche de perfection

Enfin non vous n’êtes pas parfait, vous vous trompez et heureusement. Vos enfants n’ont pas besoin que vous soyez parfaits, inutile de viser la perfection. Imaginez la pression sur leurs épaules : si vous n’avez pas le droit à l’erreur alors eux non plus !
Mais pourtant l’erreur fait progresser, elle nous permet d’apprendre à condition, bien sûr, de savoir s’en servir !

 

Alors, prêt(e) pour laisser votre culpabilité au vestiaire ?

 

 

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

OFFERT
LE KIT DE SURVIE

du parent positivement
imparfait

SÉANCE DÉCOUVERTE

gratuite !

Mes accompagnements

Comprendre
votre enfant

Comprendre
& accompagner

Comprendre, accompagner
& aider à faire seul