L’amour parental : quel est le langage de votre enfant ?

21 Nov, 2017

L’amour parental c’est cet amour véritable et inconditionnel que l’on porte à son enfant : il n’attend rien en retour, il est sans condition. L’image, que cet amour parental lui renvoie, va permettre à notre enfant de prendre conscience de sa valeur et de développer son estime de soi. L’amour parental est, en effet, un levier d’encouragement fondamental pour aider notre enfant à bien grandir et à bien se développer.

Gary Chapman a identifié 5 langages d’amour or chacun d’entre nous, parent et enfant, avons notre langage d’amour préféré. Ainsi, dans le livre « Langages d’amour des enfants », Gary Chapman & Ross Campbell nous expliquent que les enfants ne parlent pas tous le même langage d’amour mais aussi que notre langage d’amour, celui que nous parlons couramment, n’est pas forcément le leur. Faute de quoi, leur réservoir d’amour parental ne serait pas rempli ce qui expliquerait, en grande partie, les problèmes de comportement des enfants.

Alors êtes-vous sûre) de connaître le langage d’amour de votre enfant ? Etes-vous sûr(e) de parler la même langue ? Son réservoir d’amour parental est-il bien rempli ?

L’amour parental : un besoin vital

L’amour parental répond à un besoin vital des enfants, ce qui a été prouvé. Privé d’amour parental, l’enfant est en grande insécurité, il sécrète de façon excessive une hormone de stress, le cortisol, entraînant une atrophie du cerveau. L’enfant présente alors un comportement pseudo-autistique.

Ce besoin d’amour parental est présent dès la naissance. Un bébé a faim ? Ses parents le nourrissent. Il a froid ? Ses parents le réchauffent. Le bébé comprend que les soins que ses parents lui donnent, font disparaître les sensations désagréables qu’il ressent. Il réalise aussi que ses parents sont à l’origine de ce bien-être, qu’ils lui apportent une protection affective et bienveillante, un contact physique qui le sécurise. Il en vient, alors, à leur faire confiance et à rechercher leur présence. Ce lien s’appelle le lien d’attachement et il est fondamental pour le bon développement émotionnel et psychosocial du nouveau-né. Le lien d’attachement sécurise l’enfant intérieurement et lui donne l’envie d’aller explorer le monde qui l’entoure. Il renforce la confiance profonde de l’enfant, son estime de lui-même, sa capacité à interagir pour créer des relations avec autrui et son aptitude à découvrir le monde.

Tant que notre enfant est bébé, il est relativement simple de combler son besoin d’amour parental mais lorsque notre enfant grandit, que son tempérament s’affirme cela devient plus difficile. Manifester notre amour parental quand les disputes, les colères, l’opposition etc. s’en mêlent, pas si simple ! Nous savons que nous aimons notre enfant, quoi qu’il se passe, mais est-ce que notre enfant ressent pleinement notre amour parental ? Lui avez-vous déjà poser la question ?
Si la réponse est non, faites le test, vous pourriez être surpris(e) !

Alors quelles sont les 5 façons de transmettre notre amour à notre enfant ?

Les 5 langages d’amour parental :

  1. Les contacts physiques, bien sûr, (un câlin, une main posée sur l’épaule ou sur le bras, se donner la main, passer la main dans les cheveux…) qui entraînent la sécrétion d’ocytocine, également appelé l’hormone du bien-être, chez l’enfant et le parent. Ce serait dommage de vous en priver !
  2. Les paroles valorisantes (les mots tendres, les compliments, les encouragements…) qui vont atteindre directement le coeur de votre enfant, à condition qu’il y soit sensible. Veillez, néanmoins, à ne pas « résumer » votre enfant à son comportement afin de lui transmettre votre amour parental, de façon inconditionnelle : « J’aime ce que tu as fait ou je n’aime pas ce que tu as fait mais toi, je t’aime. » ! Les mots employés sont évidemment importants mais pensez également à la tonalité de votre voix, à votre regard, votre gestuelle qui accompagnent les mots.
  3. Les moments de qualité au cours desquels vous vous consacrez exclusivement à votre enfant, où rien ne peut venir vous déranger, pas même votre portable. 😉 Il s’agit de se retrouver autour d’une activité, une sortie, un jeu… qui plaise autant  à votre enfant et qu’à vous. Pour les jeunes enfants qui ne savent pas encore se repérer dans le temps, prévoyez au moins 15 minutes par jour en tête-à-tête puis, jusqu’à l’adolescence : 30 minutes à 1 heure par semaine et, à partir de l’adolescence, planifier des rendez-vous mensuels. Dans ces moments, votre enfant a le sentiment d’être la personne la plus importante au monde.
  4. Les cadeaux qui traduisent, d’une part, le temps que vous avez passé pour le choisir afin de faire plaisir à votre enfant et qui, d’autre part, matérialisent votre amour parental. Les enfants qui parlent ce langage sont particulièrement sensibles au paquet cadeau et à la façon dont le cadeau lui est remis. Attention cependant, il ne s’agit pas de couvrir votre enfant de cadeaux ni de combler un manque par ce biais.
  5. Les services rendus : votre enfant vous demande régulièrement de lui préparer son plat préféré, il aime que vous soyez à ses côtés lorsqu’il fait ses devoirs, il vous sollicite pour réparer son jouet etc. Attention, les services rendus doivent tenir compte de l’âge de l’enfant : il ne s’agit pas de faire à sa place. Vous courez, en effet, le risque de lui supprimer une opportunité d’apprentissage. Par ailleurs, les services rendus ne doivent pas représenter une contrainte supplémentaire pour vous, parent !

Alors, quel est le langage d’amour parental de votre enfant ? Correspond-il à celui que vous pratiquez au quotidien ?